AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 a 34 comet

Aller en bas 
AuteurMessage
Jukov
JagdPanzer IV
JagdPanzer IV
avatar

Nombre de messages : 394
Localisation : 84
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: a 34 comet   Mer 27 Sep - 0:07

Type : char croiseur
Equipage : 5 hommes
Armement : 1 canon de 77 mm, une coaxiale BESA de 7,92 mm, une BESA de 7,92 mm
Blindage : minimum de 14 mm, maximum 102 mm
Dimensions : longueur : 7,66 m, largeur : 3,04 m, hauteur : 2,98 mm
Poids en ordre de combat : 35,7 t
Pression au sol : 0,88 kg/cm2
Moteur : Rolls-Royce Meteor MK 3 12 cyl en ligne à essence refroidi par eau, développant 600 CV à 2 550 tr/mn
Performances : vitesse sur route : 51 km/h, autonomie : 196 km, obstacle vertical : 0,92 m, coupure franche : 2,43 m, pente : 35 %

La nécessité d’un char tel que le Comet apparut pour la première fois fin 1941-début 1942, au cours des grandes batailles de chars en Afrique du Nord lorsqu’il devint manifeste que les blindés britanniques ne possédaient aucun canon capable de battre les Allemands. La réaction fut longue à venir, et l’on peut dire que le Comet rata presque le coche car il n’apparut qu’à l’ultime moment où il pouvait encore rendre des services dans le conflit. Quoique remarquable en général, le Cromwell avait été doté d’un canon trop petit, qui ne pouvait même pas tirer d’obus brisants (et dans le domaine du combat antichar, car le 6-livres n’était pas non plus bien redoutable). Le War Office essaya de renforcer son armement et lui donna un canon de 17 livres mais cet engin nouveau, le Challenger, n’eut que peu de succès et aux derniers jours de 1942, l’armée britannique n’avait plus d’autre recours que de se construire enfin un croiseur rapide, raisonnablement protégé, armé de manière à pouvoir jeter le gant aux derniers nés de la Panzer-Waffe. Leyland reçut mission de mettre au point le nouveau char pour le début de 1943, priorité absolue étant donnée au choix du canon. La méthode était dans un premier temps, de trouver la pièce la plus puissante pouvant être montée sur un Cromwell et, dans un second temps, de " construire autour " de ce canon, un char employant le plus possible d’éléments du Cromwell.

Après de longues délibérations et non moins après recherches, les ingénieurs de Vickers-Armstrong dessinèrent une version plus légère et plus compacte du 17 livres, le Vickers HV 75 mm. La pièce tirait le même obus que le 17 – livres, mais employait une douille plus courte et plus large, donc plus facile à manier dans une tourelle de char. L’arme, un rien moins puissante, au tube plus court et à plus basse vitesse initiale, n’en était pas moins très supérieure à tous les canons montés sur les AFV alliés de l’époque, à l’exception des chasseurs de chars automoteurs. Pour éviter toute erreur de nomenclature et toute confusion dans l’approvisionnement, le nouvel engin fut appelé – le 77 mm-. La première maquette du Comet était prête aux derniers jours de septembre 1943 et, selon les programmes, la fabrication devait être bien en train vers la moitié de l’année suivante. Car le Comet était devenu indispensable, et dans les plus brefs délais. Les premiers prototypes furent livrés au début 1944 mais la conception devait être revue sur de nombreux points et cet engin qui avait commencé sa carrière comme version renforcée du Cromwell en arriva très vite à représenter une refonte à 60% malgré les similitudes entre le premier et le deuxième dessin. C’est à peine si l’on modifia la coque, certains protestant même contre le maintien de la mitrailleuse de capot, laquelle imposait l’emploi d’une plaque de blindage verticale à l’avant. Le blindage en ventre du Cromwell fut également conservé, quoique l’expérience ait démontré sa faiblesse. Mais le temps manquait pour faire mieux et l'industrie apporta le maximum de perfectionnement sans trop dépasser les délais impartis ; toutefois, malgré les pressions continuelles venues des États-majors du front, il fut matériellement impossible de sortir les premiers modèles de série avant septembre 1944 et encore les premiers chars ne parvinrent-ils aux unités que juste avant Noël. La 11 Division blindée, rééquipée en Comet pendant les premiers mois de 1945, fut à la fin du conflit l’unique division nantie d’une dotation complète.

Sur le terrain, le Comet apparaissait pratiquement comme un nouveau char mais il ne pouvait nier sa parenté avec le Cromwell dont il était une version mieux armée et mieux blindée. La coque d’acier corroyé était percée de portes latérales à l’avant pour le chauffeur et le servant de la mitrailleuse de capot. La tourelle était aussi d’acier corroyé mais avec un mantelet et un blindage frontal coulés. L’habitabilité était bonne, l’accès raisonnablement aisé. Rien ne venait restreindre le champ optique du chef de char, dans sa coupole identique à celle du Cromwell. Les munitions se stockaient dans des casiers blindés, un progrès indéniable. La rotation de la tourelle était assurée par commande électrique – un perfectionnement du système déjà expérimenté sur le Churchill et un générateur entraîné par le moteur principal fournissait tout le courant électrique nécessaire. Comme les dernières versions du Cromwell, l’engin ne portait que deux coffres à matériels au-dessus des chenilles mais un autre coffre faisait saillie sur l’arrière de la tourelle. Cette disposition compensait dans une certaine mesure le porte-à-faux du tube. Le train de roulement devait être identique à celui du Cromwell mais demanda bientôt grâce sous l’excèdent de poids et reçut des galets supports. Cette suspension offrit au Comet une endurance et une agilité exceptionnelle à un point tel que sa vitesse en tout-terrain incommodait souvent les membres de l’équipage. Le Meteor se montrait à la hauteur de toutes les tâches et, sur une piste d’entraînement au tout-terrain un bon chauffeur pouvait traiter un Comet comme une voiture de sport, ce qu’il faisait d’ailleurs à la première occasion. L’engin était assez robuste pour franchir des obstacles impressionnants et retomber sans dommage sur ces chenilles à pleine vitesse. L’unique version du Comet ne connut qu’une seule variante dont la principale caractéristique était une modification des capots d’échappement, jugée nécessaire après la bataille de Normandie. Ces dispositifs rendaient le char moins repérable durant la nuit et comme à cette période il était courant d’emmener au combat des fantassins perchés sur les plages et sur les garde chenilles, les nouveaux capots protégeaient aussi les soldats contre les flammes de l’échappement.

Le Comet fut le dernier des chars croiseurs et aussi le dernier blindé britannique dont le comportement au feu prouva ses qualités de conception. Il ne fit pas l’unanimité, rencontra même de violentes critiques au départ, surtout parce que ses détracteurs croyaient voir se perpétuer en cet engin les défauts du Cromwell. Livré en 1942, il eût certainement donné aux tankistes britanniques l’avantage sur leurs homologues allemands. Deux années plus tard , il perdait déjà du terrain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Dick Winters
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 31
Localisation : savoie
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: a 34 comet   Mer 27 Sep - 11:50

merci beaucoup pour cette présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ww2panzer.easyforumpro.com
Jukov
JagdPanzer IV
JagdPanzer IV
avatar

Nombre de messages : 394
Localisation : 84
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: a 34 comet   Mer 27 Sep - 14:13

c'est vrai qu'elle est jolie Laughing

_________________
-Si vis pacem para bellum-
si tu veus la paix prépare la guerre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otto Carius
JagdPanther
JagdPanther
avatar

Nombre de messages : 555
Age : 29
Localisation : 84
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: a 34 comet   Mer 27 Sep - 20:28

En effet lol!
tenez voilà celui que j'ai vu à Saumur

je posterais les photos de mon voyage plus tard
@+
Carius

_________________
~Ecraser,ne pas effleurer~Gudérian
mon forum sur le front de l'est: http://ostfront.forumpro.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jukov
JagdPanzer IV
JagdPanzer IV
avatar

Nombre de messages : 394
Localisation : 84
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: a 34 comet   Mer 27 Sep - 20:44

jolie aussi lol!

_________________
-Si vis pacem para bellum-
si tu veus la paix prépare la guerre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patton666
T-70
T-70
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 27
Localisation : lens
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: a34 comet   Lun 1 Mar - 23:22

moi je réve d'aller à Saumur ce serait comme un pélerinage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gh0sT-r4iid3r
panzer 38(t)
panzer 38(t)
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/02/2010

MessageSujet: Re: a 34 comet   Mar 2 Mar - 20:06

sa c'est du canon il est bien equilibré celui la 77mm efficace sans forcement etre lourd contrairement a quelqu'un qu a un canon de 77 nanometres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patton666
T-70
T-70
avatar

Nombre de messages : 100
Age : 27
Localisation : lens
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: a34 comet   Mar 2 Mar - 21:52

lol! mais de qui parle tu voyons Question moi je ne vois pas.
Oui c'est sur il alliait puissance de feu et vitesse deux atouts majeurs en combat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: a 34 comet   

Revenir en haut Aller en bas
 
a 34 comet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mercury Comet 1964 réedition de Model king
» A34 "comet"
» [Airfix + conversion Whirlybird] De Havilland 88 Comet... Français
» mercury comet
» Cruiser tank A34 COMET matchbox 1/76

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Blindés présents durant la seconde guerre mondiale :: Commonwealth-
Sauter vers: